Karate rosny 78  
:: Accueil  :: Contact  :: Forums  :: Liens Web  :: Téléchargements  ::
Menu général
Calendrier
Palmarès
Liens
Baby karaté
Stages
Formalités d'inscription
Accès adhérents
Pages du professeur
 
Menu
· Accueil
· 1- Sujets récents
· 2- Historique des Sujets
· 3- Proposer un sujet
· 4- Pages Libres
· Compte-Rendus
· Contact
· FAQ
· Forums
· Impression d'articles
· Journal
· Le Best of du site
· Liste des Membres
· Messages Priv
· Nos liens web
· Recherches
· Recommander nous
· Sondages
· Statistiques
· T?l?chargements
· Top Users
· Votre Compte
 
Articles au Hazard

01) Calendrier Saison 2009-2010
[ 01) Calendrier Saison 2009-2010 ]

 
Sondage
Comment avez vous connu le club de ROSNY ?

grace à un(e) adhérent(e) du club
grace au forum des associations
grace à une démonstration
grace à internet
grace à une affiche
grace à des prospectus
grace a une autre section sportive de rosny
grace au journal de rosny
grace à la presse
grace à un(e) ami(e)
grace à des renseignements en mairie
grace à la famille



Résultats
Sondages

Votes: 1262
Commentaires: 1
 
Karate rosny 78: 03) Les pages du professeur

recherchez dans ce sujet:   
[ Retour à l'accueil | Selectionnez un nouveau sujet ]

 Jean Louis GRANET
03) Les pages du professeur

 

Palmarès de Jean-Louis Granet :

 

- 10 années d’expérience en équipe de France

- 3éme DAN SHOTOKAN

- Champion de France 1977 et 1978

- Champion d’Europe 1978

- Vice-champion du monde 1980

- 3éme au jeu mondial 1987

- Directeur de course des foulées de la soie 1998 (chine, 5000Kms)

 

Jean-Louis Granet

Jean-Louis GRANET, Vice Champion du Monde de Karaté (1980)

 

Diplômes :

Brevet d'État du 1er degré d'Éducateur Sportif ð

Cliquez !

 

Brevet d'État du 2eme degré d'Éducateur Sportif ð

Cliquez !

 

Médaille d'Argent de la Jeunesse et des Sports ð

Cliquez !

 

Diplôme de sportif qualifié ð

Cliquez !

 

Certification de passage sur la Muraille de Chineð

Cliquez !

 

Transmis par cedric le 22 août 2008 à 17:51:00 CEST (3458 lecture(s))
(Suite... | 27 commentaires | Score: 3.2)
 Histoire du karaté
03) Les pages du professeur

 

SOMMAIRE

[La main ouverte ou les mains vides] [La peur et l'esprit de sacrifice] [Les Kata]

 

L'intention de concentrer la plus grande énergie sur un même point détermine le Karaté ; le Judo agit aussi sur un même point, mais en déplaçant le centre de gravité. Dès que la verticale qui passe par le centre de gravité se déplace au-delà de l'aire de sustentation, le sujet est prêt à tomber. Dans l'Aïkido, le point est le centre d'un cercle. Tout déplacement entraîne l'adversaire vers le vide que symbolise ce centre et le fait chuter.

Kata : Tekki Shodan

La main ouverte ou les mains vides :

 

L'expression des mains vides est spécifique du Karaté d'Okinawa, le mot Karaté lui-même signifiant "mains vides". Un sens second s'ajoute au sens littéral. La main vide, c'est aussi la main sans crispation ni blocage, c'est la main par laquelle passe l'énergie. Dans l'Aïkido, la posture de la main ouverte, les doigts étendus, se nomme Tekatana. La main ici est l'image de l'énergie elle-même, qui peut donner indifféremment la vie ou la mort, être le Ying ou le Yang, la force négative ou positive.

De même, la main dans le Judo est le prolongement de l'intelligence associée à la technique. Le Judo de maître Kanô devait être comme une danse. Cela signifiait que seul celui qui possédait la souplesse de l'esprit et du corps pouvait réellement attaquer. La main pénétrait la force adverse et attirait à elle en quelque sorte cette force pour s'en servir et la projeter.

Le Karaté obéit encore au même principe adapté à la mobilisation totale de l'énergie transmise par la main.

G sommaire

 

La peur et l'esprit de sacrifice :

 

Si l'esprit de puissance et la recherche de la force viennent en dernier dans toutes les disciplines des mains vides, "l'esprit de sacrifice", consistant à vaincre la peur, vient en premier. Il est évident que toute peur paralyse, retient et empêche le mouvement, quel qu'il soit, de jaillir. Le but final de tout art martial n'est jamais l'efficacité, car il ne peut y avoir d'efficacité s'il y a peur. Le but final est donc de vaincre la peur.

L'attaque sans peur, avec "don de soi" se nomme en Judo sutem. Sous des formes à peine différentes, le même concept est vrai pour l'Aïkido et le Karaté.

Les points communs entre les trois voies sont innombrables car il s'agit au fond de l'application des mêmes principes sous des formes différentes. Évidemment, plus on s'attache à ces formes, plus les distinctions apparaissent, plus on se réfère à l'esprit fondamental, moins elles sont sensibles.

La voie des mains vides pourrait se nommer encore "voie du contrôle de l'énergie" étant entendu qu'il s'agit ici de l'énergie subtile qui a maîtrisé l'énergie au premier degré, musculaire et physiologique, que possède tout homme bien constitué.

Dans chacune de ces disciplines, les techniques sont là, comme autant de marches d'un escalier ouvert sur un horizon où mouvement, force et esprit se nomment liberté d'être.

G sommaire

 

Les Kata :

 

Il existe environ une soixantaine de Kata ou figures dans le Karaté (dont une quarantaine au plus peuvent être pratiquées). La connaissance de cinq Kata de base est suffisante pour faire face à toutes les situations. L'origine des Kata est chinoise. Funakoshi Gichin les importa d'Okinawa. Il sut adapter et simplifier un grand nombre de ces figures. L'essentiel du Karaté s'exprime dans les Kata.

Transmis par cedric le 22 août 2008 à 17:29:16 CEST (709 lecture(s))
(Suite... | 38 commentaires | Score: 5)
 Conseils
03) Les pages du professeur

 

CONSEILS TECHNIQUES

Techniques de Jean-Louis GRANET

 

Technique 1

Le partenaire (à gauche) attaque en Ura-Mawashi-geri jambe avant, Jean-Louis esquive en descendant sur la jambe avant.

Technique 2

Jean-Louis enchaîne aussitôt par un balayage jambe arrière. Remarquez la jambe bien tendue.

Technique 3

Le partenaire est projeté.

 

Technique 4          Technique 5

Jean-Louis suit par un shuto-trachéé.

 

GUIDE PÉDAGOGIQUE

DES ART MARTIAUX

Jean-Louis GRANET

Aide à la compréhension philosophique et pédagogique du Karaté français

 

10 années d’expérience en équipe de France

3iéme DAN SHOTOKAN

Champion de France 1977 et 1978

Champion d’Europe 1978

Vice-champion du monde 1980

3iéme au jeu mondial 1987

Directeur de course des

foulées de la soie 1998

(chine, 5000Kms)

 

SOMMAIRE

[Introduction]

 

1- Entrée en matière :

[Si vous enseignez...] [L'apprentissage Enfants] [Échauffements] [Étirements progressif]

2- Exercices Pratiques :

[Exercice pratique n°1] [Exercice pratique n°2] [Exercice pratique n°3] [Exercice pratique n°4] [Exercice pratique n°5] [Exercice pratique n°6] [Exercice pratique n°7

 

Introduction

 

Ce récit est aussi une réflexion analytique expérimentale d’une période de vie riche en aventures humaines faite de rencontres d’hommes et de femmes qu’ils nous font partager naturellement leurs passions

Ensemble hommes et femmes sont attirés par une loi métaphysique obéissant instinctivement qu’a la réussite optimale de règles fonctionnelles, physiologiques et psychologiques propres à chacun.

A travers leurs épreuves qu’elles soient dans l’apprentissage, la réussite ou la défaite nous apprenons à gérer et partager ces émotions.

G sommaire

 

Si vous enseignez...

 

Tout d’abord quelques principes de base éducatifs indispensable, clé de votre réussite.

Allez on y va, c’est parti !

Attention à vos états d’âmes laissez-les de côté.

Vos problèmes, on s’en fout.

Sachez vous faire entendre et comprendre, évident !

Sachez vous faire respecter.

Quelque chose ne vous plait pas, un comportement, une attitude, dite-le ! Faite vos remarques !

Soyez juste !

L’échange doit être simple, direct, efficace, il peut être aussi complice de certaines situations

Provoquées ou improvisées.

Quelques récits tirés d’une expérience vécue vous feront partager ces moments uniques.

N’oubliez jamais le pouvoir de votre sens de l’humour, ingrédient indispensable de votre stratégie pédagogique.

Les compétences techniques, évidentes ! Puisqu’ils sont chez vous ? Alors partagez-les !

 

Et n’oubliez jamais ! Encouragez-les  !   Mais encore ? Sans relâche !

C’EST pas de moi, c'est de CONFUCIUS !

G sommaire

 

L’apprentissage Enfants

 

Chez les enfants les apprentissages ne peuvent être compris efficacement que s’il y a une adaptation permanente des situations(manque d’écoute ou d’attention, désintéressement du contenu du cours) celà relève de votre part par un réajustement voir une reprise en main.

Il est important qu’un sentiment de bien être doit se dégager à la fin de chaque cours.

Vous en aurez l’écho, (on a bien transpiré ou alors on s’est bien amusé, le karaté me plaît)

Mieux encore, regardez leurs yeux pétillants qui seront le meilleur des compliments.

Bien sûr vous n’avez pas oublié de vous présenter, vous le professeur, mais eux l’ont- ils été entre eux ? 

Il est important en début d’année d’établir entre les enfants une certaine complicité.

Votre cour devra comporter durant la séance au moins un élément ludique motivant sous forme de jeux divers (laissez courir votre imagination), j’ai quelques exercices pratiques qui ont fait leurs preuves et qui pourront vous servir.

G sommaire

 

Échauffement

 

L’échauffement élément indispensable d’entrée en matière.

C’est un moment important où vous allez pouvoir inviter tous les participants à votre cours à l’aide de mouvements d’échauffement simples, progressifs, efficaces et adaptés, ils pourront être retenus et réutilisés à chaque fois.

Il est bon d’avoir un fil conducteur de travail connu de tous.

Mais rien ne vous empêche d’avoir un brin d’originalité dans votre travail, au contraire.

Soyez imaginatif mais cohérent.

J’ai quelques exemples voir ci-dessous.

Après quelques mouvements d’échauffements de bases.

En intensité progressive afin d’élever progressivement le rythme cardiaque

Petit footing léger au tour de la surface d’évolution, dans le même rythme en pas chassés, courir à quatre pattes, en arrière, marcher jambes tendues, les mains posées au sol, bras tendus.

Rotation de la tête, Arc de cercle bras tendus, rotation des poignets, flexion des membres inférieurs, etc…………

Il est important d’apporter à votre échauffement un travail en parallèle de coordination.

 

Exemple :

Pas besoin d’explication préalable pour cet exercice.

C’est un très bon exercice qui permet le développement de la coordination par le sens de l’observation.

Vous êtes face à eux.

Mettez en position pieds joints puis écartez les jambes environ 1m.

Faite une série de 10.

Simple non ?

Revenez face à eux pieds joints.

Sur place montez les bras tendus en balancier en alternant les bras devant vous.

Faites une série de 10.

Jusque- là tout va bien, rien de compliqué !

Maintenant associez ces deux exercices de manière simultanée.

Vous avez donc les jambes qui se déplacent dans un sens et les bras dans l’autre.

Puis inversez les jambes vers l’avant tout en écartant les bras devants.

Le mouvement préparatoire d’un sens à l’autre se fait les pieds joints.

Bravo !

A partir de cet exercice plusieurs combinaisons sont possibles.

A vous de jouer !

 

Remarques :

Exercez vous avant !

G sommaire

 

Étirements progressif

 

Surtout il est très important de bien dissocier le travail d’échauffement de celui d’étirement.

 

Exemples de méthode d’étirement :

 

En position de salut saisissez vos chevilles avec vos mains.

Puis redressez-vous, en appuis sur les genoux, bras tendus.

Faites le 10 fois.

 

Remarques :

Bonne étirement des quadriseps

 

Autres exemples.

En position assise jambes entrecroisées.

Saisissez vos pieds avec vos mains.

Puis tendez la jambe gauche sans relâcher votre pied, restez 2 secondes.

Ensuite même chose avec la jambe droite, 2 secondes.

 

Remarques :

Bonne étirement des ischiaux jambiers.

G sommaire

 

Exercice pratique n°1

 

Voici un jeu tout à fait intéressant qui les fait entrer en communication et les aide à faire connaissance.

Paradoxalement je le préconise à la fin du cour.

Exemple : Demandez- leur à votre signal de se mettre par deux (le plus petit montant sur le dos du plus grand en le saisissant par les jambes) au bout de 10 secondes voir plus, demandez-leur de changer de partenaires.

Les plus extravertis iront vers les plus timides ou tout du moins celui qui se trouvera le plus proche.de toute manière tout le monde aura un partenaire.

Cet exercice leurs permet de faire les présentations.

Bien sûr, à partir de cet exercice plusieurs combinaisons sont possibles.

Il faut toujours pousser votre raisonnement à partir d’un exercice donné comment améliorer leurs sens réactionnels. Progressivement donnez-lui un but et restez à l’écoute, par exemple : réduire le temps de réaction de 10 secondes puis 9s puis 8s,7,6,5,4,3,2, vous verrez, ils vous surprendront.

Assurez vous de la bonne compréhension du groupe, n’allez pas trop vite mais avancez revenez en amont s’il le faut continuez ensuite.

Observez votre cours vous avez de bonnes sensations alors c’est parti !

Au top demandez-leur de rester immobile

Insérez progressivement les difficultés

Prévenez-les par exemple : les deux derniers qui n’auront pas respecté les règles seront éliminées jusqu’au prochain jeu.

Toute la réussite de votre exercice réside uniquement dans la façons d’élever le degré de difficulté ou chacun doit pouvoir s’épanouir dans l’apprentissage tout en tenant compte des règles et ce qui leur permet d’aller vers ses limites.

G sommaire

 

Exercice pratique n°2 

(développement de la stratégie)

 

Il est important pour cet exercice de ne pas dévoiler ou de le décrire-ils doivent en décrypter les règles et leur subtilités.

Et de pouvoir développer leur propre stratégie.

 

Exemple :

 

Demandez-leur d’enlever la ceinture, de faire un cercle en se positionnant au milieu à leur place respective.

Commencez par leur demander de changer de cercle.

Ensuite enlevez une ceinture donc un cercle.

Puis demandez leur de changer de cercle, une personne se trouvera seule et sans cercle

On aura vite compris que le but de cet exercice est d être en possession d’un cercle.

Vous l’avez compris c’est le principe du jeu des chaises musicales, au fur et à mesure enlevez une ceinture.

La règle est simple : la personne se trouvant sans ceinture est éliminée et pourra reprendre au prochain jeu.

 

Remarques :

 

Les ceintures que vous allez enlever devront l’être de manière judicieuse.

Enlevez toujours celle qui se trouve opposé à la première.

Tenez compte également du niveau du groupe lorsque vous enlèverez une des ceintures cela peut aider certains (les plus petits).

C’est un bon exercice de fin de cour.

G sommaire

 

Exercice pratique n°3

 

Qui demandent une explication préalable.

Le gagnant de l’exercice est celui qui touche le premier le dessus du pied de son partenaire avec soit son pied gauche soit son pied droit .

De ce fait il fait éliminer son partenaire qui pourra reprendre au prochain jeu.

Ainsi, par le procédé d'élimination directe on ne retrouve que deux concurrents pour une victoire possible.

 

Remarques :

 

Attirez l’attention que toucher juste un pied suffit, l’écraser est hors de question bien sûr.

Il permet une assimilation des règles par élimination directe celle-ci étant applicable à certaine compétition officielle.

C’est une approche habile du combat qui me plait !

G sommaire

 

Exercice pratique n°4 

(développement de concentration)

Cet exercice demande une explication préalable.

La personne est placée devant vous.

Expliquez-leur :

Lorsque vous épellerez le chiffre 1 ils devront se mettre accroupis les mains posées à plat sur le sol.

Lorsque vous direz le chiffre 2 ils devront se retourner (faire un demi-tour) en position debout.

Lorsque vous direz le chiffre 3 ils devront rester immobiles.

Dites-le dans l’ordre dans un premier temps, puis inversez les chiffres.

N’allez pas trop vite.

Insérez progressivement les difficultés.

Dites-le dans le désordre, comptez plus rapidement.

Après une évaluation du groupe ajoutez le chiffre 4 qui sera par exemple les bras levés en position debout.

Éliminez jusqu’au prochain jeu celui ou celle qui se sera trompé

A vous de rendre cet exercice vivant.

Vous verrez une fois l’exercice bien compris vous pourrez aller aux chiffres 5,6,7,8,9,10

A vous de trouver le mouvement adapté pourvu qu’il soit simple et rapide à réaliser.

A noter que vous pouvez l’associer à des mouvements techniques spécifiques.

 

Remarques :

 

Cet exercice trouve toute son efficacité surtout en fin de cours.

Il permet de manière spectaculaire le retour au calme surtout après une série d’exercices techniques complexes.

G sommaire

 

Exercice pratique n°5

 

Plus physiques.

Demandez à le faire le plus rapidement possible.

Ils sont face à vous.

Attention.

A plat ventre ! 10 secondes, Debout ! 10 secondes, Assis ! 10 secondes

Debout ! 10 secondes Sur le dos ! 10 secondes, Levez les bras ! 10 secondes

Décollé la tête du sol ! 10 secondes Levez les jambes ! 10 secondes

Debout ! Observez les derniers à se relever.

Rendez cet exercice plus vivant, instaurez une règle, par exemple le dernier à se relever peut avoir un gage ou être éliminé jusqu'au prochain jeu.

A vous d’adapter.

 

Remarques :

 

C’est un bon travail dynamique de groupe.

Sollicitation importante des différents groupes musculaires.

A faire plutôt en milieu de cours.

G sommaire

 

Exercice pratique n°6

 

C'est un exercice de mémorisation qui se pratique par groupe de (5 ou 6).

C’est le principe du jeu du téléphone arabe.

Sur un groupe de 5 le premier exécute 3 voir 4 enchaînement techniques devant un partenaire.

Pendant que les 3 autres se sont retournés pour ne pas voir l’enchaînement.

Puis viens un des trois qui sans se tromper visualise l’enchaînement et doit le montrer au suivant.

Et ainsi de suite.

Vous verrez vous serrez surpris de la capacité d’assimilé le nombre des enchaînements.

 

Remarques :

 

Demandez leurs des mouvements simples.

Exercice de groupe très convivial

G sommaire

 

Exercice pratique n°7

 

Le jeu de la ceinture.

Ce jeu plaît beaucoup aux enfants.

La règle est simple.

Prenez plusieurs ceintures de karaté, attachez-les les une aux autres de manière à couvrir toute la largeur du tapis.

Demandez à une personne de se positionner à l’autre bout du tapis, dans le sens de la largeur.

Positionnez vos élèves au centre du tapis.

Puis expliquez leur :

Vous allez courir avec votre partenaire d’un bout à l’autre du tapis mais auparavant vous leur demandez de passer au dessus ou en dessous de la ceinture sans jamais la toucher.

Celui qui touche la ceinture sera obligatoirement éliminé.

 

Remarques :

 

Ce jeu est très physique.

Il demande obligatoirement de travailler de manière dynamique, dans le calme.

Car le mot que vous allez épeler qui est au dessus et en dessous est phonétiquement similaire. Ce qui demande calme et concentration pour éviter toute confusion.

 

Contactez moi pour des conseils complémentaires !

 

A bientôt !

 

Jean-Louis Granet

G sommaire

Transmis par cedric le 22 août 2008 à 16:05:54 CEST (704 lecture(s))
(Suite... | 27 commentaires | Score: 0)
Recherches


 
Categories Menu
· Toutes les catégories
· A regarder
· Évènement
· Information
· Palmares Rosnéen
· Réunions
 
Utilisateurs
Surnom/Pseudo

Mot de Passe

Vous n'avez pas encore de compte?
Enregistrez vous !
En tant que membre enregistré, vous bénéficierez de privilèges tels que: changer le thème de l'interface, modifier la disposition des commentaires, signer vos interventions, ...
 



PHP-Nuke Copyright © 2004 by Francisco Burzi.
Logiciel gratuit que vous pouvez redistribuer librement en respectant la licence GPL.
PHP-Nuke est distribu? sans aucune garantie, pour plus de d?tails veuillez consulter la licence.
page générée en 0.076 S
:: fiapple phpbb2 style by Daz :: PHPNuke theme by www.nukemods.com :: Enhanced by PHP-Nuke Europe ::